Nous ne pouvons annoncer de tarif à l’avance sans connaître le détail de votre affaire, les éléments à notre disposition, le temps qui y sera consacré, comprenant les entretiens téléphoniques, les actions, le recours à des prestataires externes, et la rédaction d’un compte rendu le plus clair possible qui demande beaucoup de soins.

Une précision importante : nous ne sommes pas un service public, un organisme de défense des consommateurs, un centre téléphonique de conseils gratuits. Oui, nos prestations sont payantes. Nous comprenons que certaines victimes d’escroqueries qui se sont passées de nos services pour des analyses préalables avant des investissements conséquents (due diligence)ont besoin de conseils, le service public est à leur disposition.

Devis gratuit /devis payant ? Par principe, nous répondons dès que nous le pouvons à toute demande d’information sur nos services à des personnes dûment identifiées. Mais dans certains cas, nous pourrons demander un acompte modique ou nécessaire pour des recherches complémentaires pour un premier examen qui est parfois une véritable analyse pouvant révéler des informations très utiles. De plus, la preuve est volatile et cela nous permet de vous proposer des actions plus proches de vos besoins.

Mode de calcul : Notre taux horaire, comme celui de nos correspondants, est en général entre 80 et 100 euros de l’heure HT. Une affaire complexe demande donc un long travail, ce qui explique qu’il faut tenir compte de votre futur investissement. Cela dit, nous essayons toujours de tenir compte de votre situation, de votre budget, sans se substituer toutefois à un organisme bancaire. Nous ne travaillons pas au résultat, tout d’abord parce qu’il ne dépend pas toujours de notre action, même si nous pouvons proposer une quote part en fonction de certains objectifs. Voir aussi notre conception du Pro Bono.

Notre taux horaire : Un juste milieu et des heures non facturables
Quand une personne nous contacte pour une estimation, nous indiquons que notre taux horaire moyen, celui de certains prestataires avec lesquels nous travaillons, se situe entre 80 et 100 euros HT de l’heure. Chaque client est libre de ne pas accepter nos devis, et d’ailleurs la course au prix le plus bas ne fait pas partie de nos priorités, nous avons une longue expérience professionnelle, et nous savons qu’un prix insuffisant sera décevant pour la qualité des résultats, tant pour le client que pour nous.

Ce taux tient compte des nombreuses heures de recherche et de développement non facturable. En effet, si nous sommes très performants dans certaines situations, c’est bien parce que nous avons passé du temps à innover et à développer nos propres outils, nos propres procédures.

Il n’est pas plus élevé que certaines prestations informatiques de base (installation d’une box Internet, paramétrage de logiciel..), proposées par de grandes enseignes.

Notre conception du Pro Bono
Le rôle du service public, l’assistance aux victimes
Pro bono est l’abréviation de l’expression latine pro bono publico, signifiant « pour le bien public ». Le pro bono désigne l’engagement de volontaires qui donnent du sens à leur activité en s’impliquant dans des initiatives d’intérêt général à titre gracieux. En France, le terme « pro bono » est principalement utilisé par les avocats, bien qu’il recouvre plus généralement les pratiques de bénévolat de compétences, de mécénat de compétences et bénévolat d’entreprise. Le pro bono est en effet une pratique courante chez les avocats. Cependant, il se répand de plus en plus dans d’autres professions telles que le marketing et la communication, la stratégie, l’informatique et les ressources humaines notamment. (Source : Wikipedia)

La loi, la justice, le service public, sont parfois des notions abstraites pour beaucoup de victimes d’arnaques ou d’escroqueries. Des personnes âgées, des femmes seules, des adultes vulnérables se retrouvent ainsi dans des situations très difficiles, et ne peuvent compter sur des recours efficaces de la part de la Société.

Nous n’avons pas pour habitude de travailler gratuitement, mais nous essayons toujours de trouver une solution adaptée au budget de nos clients. Dans certaines escroqueries d’envergure, nous demandons par exemple aux victimes de se réunir en collectif pour mutualiser leur action. Nous avons aussi développé, pour certains dossiers, des outils informatiques qui pourront être utilisés dans d’autres affaires, ce qui permet de réduire certains coûts.

Nous consacrons aussi beaucoup de temps dans le développement de solutions informatiques de prévention, justement pour permettre au grand public de protéger leurs actifs et de limiter des litiges. Nous intervenons aussi sur des sites et blogs dans un but informatif.

Des pertes de plusieurs milliers d’euros ont ainsi été bloquées à la lecture de ces supports.