Quel est le fonctionnement de la blockchain ?

Le principe de base

Imaginez un bloc informatique, qui contient des données. Partagez-le entre des milliers d’utilisateurs qui ne pourront pas le modifier. Ajoutez de nouveaux blocs, liés aux précédents, qui seront également partagés. Vous obtenez une énorme base de données protégée contre les attaques et fiable. C’est la blockchain.

Nous avons l’habitude du fonctionnement centralisé des données. Par exemple, la messagerie électronique doit passer par plusieurs serveurs. Mais si un email a été intercepté et modifié, vous ne pourrez pas détecter cette altération quand vous allez le recevoir.

Bitcoin et cybercriminalité
Bitcoin et cybercriminalité

La blockchain  a un mode de fonctionnement décentralisé. Sur ce point, il est beaucoup plus sûr que d’autres protocoles.  Les monnaies virtuelles comme le Bitcoin présentent un risque spéculatif. Elles ont donc une image parfois négatives, surtout en ce moment où leur cour est en train de chuter. Mais la blockchain, ce n’est pas une monnaie. C’est un support aux monnaies virtuelles, qui reste fiable et sécurisé.

Les crimes, les délits, et la blockchain

Les professionnels du Droit ne peuvent pas ignorer cette technologie. Les enquêteurs privés non plus. Depuis 1999, nous développons des technologies pour apporter des réponses efficaces à la recherche de preuves et d’indices dans le monde de la cybercriminalité. La plateforme Cyberdétective ® rassemble les codes informatiques que nous développons pour nos clients, et pour les détectives privés partenaires de Vigifraude ®.

La technologie Blockchain permettra de créer de nouveaux services en matière de propriété intellectuelle, et d’investigation. Certains délits et crimes seront commis en relation avec l’informatique et les monnaies virtuelles, ce qui ouvre de nouveaux types d’investigation.

 

Related Post