La cybercriminalité est exponentielle, comment se protéger ?

Il y a encore quelques années, les victimes d’actes de délinquance ou de criminalité étaient la plupart du temps individuelles. On ne parlait pas encore de cyber-criminalité. Un commerce se faisait braquer, un passant perdait son portefeuille dans une bousculade, les propriétaires d’une résidence secondaire voyaient leur maison ou leur appartement dévasté après un cambriolage.

  • Maîtriser la législation et la jurisprudence en matière de cybercriminalité.
    Maîtriser la législation et la jurisprudence en matière de cybercriminalité.

Si ces désagréments sont malheureusement encore vécus par trop de personnes, la cybercriminalité n’a pas vraiment de cible particulière. Tout le monde est exposé, même une personne qui n’est pas sur les réseaux sociaux peut voir son identité usurpée.

Cybercriminalité et Criminalités numériques

On estime qu’une personne sur deux au niveau mondial a subi au moins une attaque. Même les sociétés et les chefs d’entreprises subissent souvent des attaques visant leur réputation, celle de leurs produits et de leurs services.

Mais ces statistiques sont bien éloignées de la réalité. En effet, très peu de victimes se signalent ou déposent une plainte. En conséquence, les personnes qui tentent de défendre leurs droits, après avoir été victimes d’usurpation d’identité sur les réseaux sociaux , sont démunies et constatent même souvent que leurs plaintes ne sont pas acceptées.

La seule façon de se protéger de façon efficace, c’est de bien comprendre la nature et l’existence des menaces. C’est bien logique, on ne peut pas se défendre contre une menace qu’on ne connait pas.

La formation et la sensibilisation des internautes est une de nos priorités. Particuliers, chefs d’entreprises, nous pouvons vous aider à défendre vos droits, contactez-nous.

Autres recherches : Une jeune femme qui a publié sur Facebook des propos diffamatoires à l’encontre d’une boîte de nuit a été condamnée à une forte d’amende . D’ailleurs, tous les propos négatifs tenus publiquement sur une personne ou une société ne relèvent pas forcément de la diffamation . Egalement, retrouvez toutes les réponses aux questions légales concernant la cybercriminalité en vidéo sur securite.tv.

Diffamation : la réactivation d’un site est un nouvel acte de publication. De plus, le terme de « cybercriminalité » regroupe l’ensemble des infractions pénales – nullité de l’assignation pour dénonciation au parquet hors délai.